contact@savantconseil.fr

Les

ApprentisSages

du 

Management

Appliquer le SWOT - forces, faiblesses, ...

10/01/2020

Appliquer le SWOT - forces, faiblesses, ...

Appliquer le SWOT oui. Seul non. En intelligence collective non plus. En brainstorming encore moins.

Appliquer SWOT : force / faiblesse / opportunités / menaces

 

Le SWOT s’adresse aux dirigeants ou managers souhaitant planifier une stratégie efficace pour le développement de leur PME ou de leur secteur.

 

Vous trouverez dans cet article un lien pour télécharger le document qui vous permettra d’appliquer le SWOT à votre structure.

 

Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats

 

L’analyse SWOT est un outil simple qui mettra à plat vos idées et guidera vos réflexions. Il se comprend de prime abord très facilement, ce qui en fait un outil utilisé à tort et à travers sans connaissances approfondies sur le sujet. 

 

La majorité des managers font l’erreur de se concentrer sur le tableau et se contentent de deviner le reste. Ils passent ainsi à côté de la finesse de cet outil.

Pour commencer, voici le tableau en question, que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien suivant :

 

 

 

 

Une analyse SWOT ne vous dispense pas de connaître votre client. 

 

Un spécialiste du marketing vous dira que connaître votre client et répondre à son besoin est la meilleure technique pour lui vendre votre produit. Un manager vous dira que répondre au besoin d’un client est rappelé à vos salariés que votre entreprise est utile au monde extérieur.

 

Le sens du travail ne peut être qu’extérieur, par la définition même du mot «sens». Vos salariés seront d’autant plus impliqués et motivés s’ils travaillent pour quelque chose de grand plutôt que pour quelqu’un ou pour eux-mêmes. Je vous renvoie à la formation gratuite disponible sur ce site www.savantconseil.fr et au chapitre «organigramme».

 

Deux choses à ne surtout pas faire si vous êtes chef.

 

Pour mener à bien une analyse SWOT, vous ne devez pas travailler tout seul. Deux erreurs sont cependant à éviter : le brainstorming et l’intelligence collective.

 

Le brainstorming est une méthode de management moderne qui ne porte pas ses fruits mais qui connaît malgré tout toujours un franc succès. Le brainstorming se traduit littéralement par “tempête de cerveau” qui consiste à écrire sur un tableau blanc, ou des post-it, tout ce qui vous passe par la tête. La seule règle est de ne pas se censurer, ni soi-même, ni les autres.

 

La méthode séduit par un argumentaire efficace : laissez vos idées sortir pour être plus créatif. Une idée qui peut vous paraître ridicule donnera peut-être une idée géniale à votre voisin.

 

Comme à chaque fois chez  SavantConseil, un peu de philosophie du travail permet de vite comprendre pourquoi ces résultats sont si médiocres. Pour un philosophe, le débat est la source même de la révélation de la vérité. Une vérité ne peut pas être contredite, au contraire des opinions. C’est en confrontant les opinions que Socrate explique que les individus parviennent à des contradictions, des incohérences, envers eux, ou envers eux-mêmes parfois. Alors que la vérité ne peut être contredite. 

 

Si vous souhaitez choisir la meilleure stratégie possible, celle-ci ne doit pas pouvoir être contredite, car vous aurez fait tout le tour de la question. En débattant, et non pas en “brainstormant”. Si vous souhaitez en savoir plus je vous conseille le livre « La comédie (in)humaine » de Julia de Funès et Nicolas Bouzou disponible ici : https://www.amazon.fr/com%C3%A9die-humaine-Julia-Fun%C3%A8s/dp/B07BX91MWS

 

L’intelligence collective se place dans le même registre. Pensée moderne, elle est une mauvaise réponse à une bonne question : comment impliquer tout le monde dans les décisions stratégiques pour ne rien rater et fédérer ?

 

Une rapide réflexion montre également la fragilité de l’intelligence collective. Elle est une excuse pour effacer les personnalités, le travail individuel et les responsabilités personnelles. L’intelligence collective a le malheur de réprimer toutes les initiatives personnelles innovantes qui devraient être encouragées. Les salariés se cachent derrière la foule pour ne pas travailler profondément seul face au problème.

 

Un véritable leader sait faire en sorte que chacun puisse travailler de son côté, avancer, persévérer, tout en confrontant ses résultats et réflexions aux autres conclusions des divers membres du groupe.

 

Entre l’intelligence collective et le chef solitaire, il y a le leader, que vous pouvez retrouver dans la formation « Réinviter la Sagesse dans le monde du travail » disponible en page d’accueil de www.savantconseil.fr.

 

SWOT et philosophie du travail :

 

Le SWOT est un outil très pratique. Il ne faut cependant pas s’en contenter.

 

Une structure stable et grande est une structure qui utilise des outils au service d’une stratégie particulière suivant le système mis en place qui repose sur la philosophie générale de l’entreprise.

 

S’armer de multiples outils sans consolider sa philosophie, ou son sens, son apport, son utilité, est comme construire une pyramide à l’envers. Ca s’effondre.

Arrêter son cerveau. Managers, dîtes STOP.